Carthage

Selon la légende, Carthage a été fondée par la reine phénicienne Elyssa (mieux connue comme Didon) aux environs de 814 avant notre ère.

Débarquée sur les côtes de l'actuelle Tunisie, vers 814 av. J.-C., elle choisit un endroit où fonder une nouvelle capitale pour le peuple phénicien : Carthage. Elle obtient pacifiquement des terres par un accord ingénieux avec le seigneur local : elle obtint une terre pour s'établir « autant qu'il en pourrait tenir dans la peau d'un bœuf ». Elle choisit alors pour fonder sa ville une péninsule qui s'avançait dans la mer et fait découper une peau de bœuf en lanières extrêmement fines. Mises bout à bout, elles délimitent l'emplacement de ce qui deviendra plus tard la grande Carthage. On fait souvent référence à ce stratagème en mathématiques, dans le domaine qui étudie les problèmes d'isopérimétrie.

La ville (dans l'actuelle Tunisie) a été à l'origine connue comme Kart- Hadasht (Nouvelle ville) pour la distinguer de la plus ancienne ville phénicienne Utica juste à proximité.

Les Grecs appelaient la ville Karchedon et les Romains l’ont transformé en Carthago.

A l'origine c’était un petit port sur la côte, établie seulement comme un point d’arrêt pour les commerçants phéniciens pour le ravitaillement et la réparation de leurs navires, Carthage a grandi pour devenir la ville la plus puissante dans la Méditerranée avant la montée de Rome.

Un grand centre commercial

Après la chute de la grande cité phénicienne de Tyr sous la main d’Alexandre le Grand en 332 avant notre ère, les Tyriens qui ont pu échapper fui à Carthage avec toute la richesse qu'ils avaient.

Comme beaucoup qu'Alexandre a épargné étaient ceux qui sont assez riches pour acheter leurs vies, ces réfugiés ont débarqué dans la ville avec des moyens considérables et ont établi Carthage comme le nouveau centre du commerce phénicien.

D'une petite ville sur la côte, la ville a grandi en taille et en grandeur avec d'énormes propriétés couvrant des kilomètres carrés de superficie.

En moins de cent années Carthage était devenue la ville la plus riche de la Méditerranée.
Les aristocrates vivaient dans des palais, les moins nantis dans des foyers plus modestes mais confortables et très attractifs.

Plus que les tarifes augmentaient, la richesse de la ville augmentaient et sa puissance aussi.

Le port était devenu immense, avec 220 quais, et des brillantes colonnes qui montaient tout-autour en un demi-cercle, ornées de sculptures grecques.

Les navires marchands carthaginois naviguaient vers tous les ports autour de la mer Méditerranée, tandis que leur navires de guerre, suprême dans la région, maintenaient leur sécurité et, aussi, ouvraient de nouveaux territoires pour le commerce et les ressources grâce aux conquêtes.


promo